Faut-il emmener son enfant à une « Varicelle party » ?

Les varicelles party, les rougeoles party et autres maladies ou virus « infantiles » party deviennent de plus en plus à la mode, surtout aux États-Unis.  Mais concrètement, que s’y passe-t-il ?

Qu’est-ce qu’une varicelle party ?

Dans une varicelle party par exemple, une famille ayant un enfant atteint de la varicelle, invite toutes ses connaissances ayant des enfants, surtout ceux qui n’ont pas encore été atteint par ledit virus, à venir chez eux, afin de mettre l’enfant infecté par le virus en contact avec les autres. Le contact peut être direct, pognée de mains, respiration du même air dans la même pièce, ou indirect : prise d’un gouté collectif, partage d’une sucette, utilisation d’un même verre par les enfants cibles, …

Pourquoi faire une varicelle party ?

Voir son enfant évoluer dans un environnement contrôlé est certainement plus sécurisant. En effet, beaucoup de parents sont actuellement anti-vaccin. Pour eux, il vaut mieux mettre son enfant directement en contact avec le microbe ou virus au lieu de « l’immuniser » par un vaccin dérivé du microbe ou virus en question. C’est pourquoi, ils mettent leurs enfants directement en contact avec un autre atteint de la varicelle. Pour les parents qui vaccinent leurs enfants, l’intérêt est plutôt dans le contrôle. En effet, les varicelles party leur offrent une occasion d’exposer leurs enfants au virus, que ce soit au travail, ou côté timing. En effet, il est par exemple mieux pour un garçon d’être atteint de la varicelle pendant son enfance qu’à l’âge adulte.

Varicelle party : oui ou non ?

Aller à une varicelle party, pourquoi pas ? Mais plusieurs choses sont à prendre en compte.

D’abord, la varicelle party est fortement déconseillée par les médecins et autres personnels de la santé, en tout cas pour ceux dont les parents sont anti-vaccinations. Pourtant, en général, les pro-varicelles party sont anti-vaccinations, alors que le risque pour l’enfant non vacciné exposé est plus que dangereux. Cela peut même s’avérer être mortel puisque les symptômes de l’infection sont décuplés chez ces enfants atteints du virus.

Mais dans le cas des enfants déjà vaccinés, c’est au contraire mieux d’être contaminé à un âge enfantin, qu’à l’âge adulte, surtout pour les garçons. En effet, c’est recommander, car avoir la varicelle à l’âge adulte peut entrainer un risque de stérilité.

Il est à remarquer que l’achat d’objet censé être infecté par les virus de la varicelle est fortement déconseillé, que ce soit sur internet ou non. En effet, comment savoir si le virus inoculé dans la sucette par exemple est réellement la varicelle, ou un autre, ou même s’il y en a ? De plus, les attaques chimiques ou bactériologiques, ou même virales peuvent être véhiculées via ce système.

RGO : comment éviter les remontées acides si douloureuses pour bébé ?
Le rhume de hanche, une maladie douloureuse mais pas contagieuse