Eczéma bébé : profiter d’un guide en ligne

Eczema nourrisson

L’eczéma est une affection fréquente chez les nourrissons. Il est le plus souvent d’origine génétique et survient dans une fratrie prédisposée à l’allergie. Cette dermatite atopique disparaît naturellement dans la plupart des cas. Même s’il n’y a pas de quoi s’inquiéter, les rougeurs peuvent gêner le bébé et la famille sur le long terme. Quelques conseils s’imposent pour faire face à cette maladie chronique.

Une bonne toilette et des vêtements adéquats pour protéger le bébé

Chez un bébé prédisposé à l’eczéma, il vaut mieux éviter les longs bains de plusieurs dizaines de minutes. Une simple douche est suffisante lors de sa toilette quotidienne. De temps en temps, il est possible de lui faire plaisir avec un bain rapide à 37° environ. Cette précaution empêche sa peau de macérer trop longtemps dans l’eau. Il faut éviter de le laver avec des produits irritants. Il faut privilégier les gels douche ou les pains sans savon qui sont beaucoup plus doux et confortables. Éviter les conservateurs et les parfums, le but est de rester le plus naturel possible. Les gants de toilette sont parfois trop rugueux, ainsi il faut utiliser les mains pour l’application. Pendant le séchage, il faut bien essuyer les plis en tamponnant délicatement. Si son enfant présente déjà des rougeurs, il faut étaler une crème à base de corticoïdes et de l’émollient sur les parties atteintes. Suivant la sévérité de l’eczéma, la pose peut être douloureuse alors il faut éviter de frotter. Pour l’achat des vêtements, il faut favoriser le coton et éviter le synthétique. Essayer de dissimuler au maximum les zones irritées avec des manches longues ou des pantalons pour ne pas les exposer au soleil. Toutefois, il ne faut pas le couvrir excessivement, car la chaleur déclenche des démangeaisons. Il faut aussi empêcher son enfant de se gratter trop souvent, car cela exacerbe les irritations. Il est possible de lui mettre des moufles ou des gants en guise de barrière. Pendant la lessive, il faut rincer abondamment ses habits et s’abstenir d’utiliser des adoucissants. En quelques clics, vous pouvez avoir plus de renseignements sur les précautions à prendre pour éviter l’eczéma nourrisson.

Faire attention au milieu extérieur

Si un bébé fréquente une crèche ou s’il est déjà scolarisé, il faut prévenir les responsables sur son eczema nourrisson. Il a besoin d’une attention particulière du fait de sa sensibilité au milieu extérieur. La maîtresse ou la puéricultrice doit savoir qu’il est facilement irritable lors des poussées. La maladie peut se manifester davantage lorsque l’enfant est en contact avec des produits irritants. Les activités nécessitant l’utilisation de la colle, de la peinture sont donc fortement déconseillées. Il doit être éloigné le plus possible des sources de chaleur. S’il est habituellement positionné à côté de la fenêtre ou du radiateur, il faut demander à son éducateur de changer sa place. Il est nécessaire de renseigner ce dernier sur le fait que l’eczéma n’est pas une maladie contagieuse. Il est donc inutile d’isoler le bébé de son groupe. Il faut éviter les milieux trop chargés en pollen lors d’une promenade. Ces particules sont très allergènes et favorisent l’apparition de prurit. Il en va de même pour les herbes fraîchement coupées qui stimulent les démangeaisons. Durant la saison sèche, il est indispensable d’utiliser une crème solaire sans conservateurs et sans parfums pour protéger sa peau. Il faut savoir que l’eau salée et javellisée peut provoquer des douleurs chez les enfants atteints de dermatite atopique. Si les parents ont décidé de l’emmener à la piscine ou en bord de mer, il faut appliquer de l’émollient sur l’intégralité de son corps. Après la baignade, il est très important de le rincer abondamment avec de l’eau claire et rajouter une couche de crème calmant.

Quelques conseils indispensables

Les parents sont souvent sujet à l’angoisse quand ses enfants présentent ses premiers signes d’eczéma. Le conseil eczéma bébé permettent d’adopter les bons gestes sans se laisser dépasser par les événements. Jusqu’à maintenant, les chercheurs sont formels, les vaccins n’exacerbent pas la dermatite atopique. Toutefois, il est mieux de reporter les prochaines injections à une date ultérieure si le nourrisson a de forte poussée. L’injection risque de l’agiter davantage. Élever un animal de compagnie n’entraîne pas de conséquences néfastes sur la santé du petit sauf s’il est allergique à ses poils. Au contraire, un contact régulier avec son chien ou son chat l’aidera à s’immuniser progressivement. La cortisone reste le traitement principal contre l’eczéma bébé. Son action est ciblée et elle ne risque pas de franchir la barrière cutanée. L’application de ce dermocorticoïde se fait sur une courte période. Il est impératif de respecter la dose et la durée prescrites par le médecin pour une efficacité maximum du produit. La non-observance des consignes entraîne une amplification de la réaction inflammatoire qui sera plus difficile à soigner. Il est possible d’apposer de la glace sur les plaies pour apaiser les picotements. Il faut juste utiliser une simple poche de glaçons, un sac de petits pois ou un caillou congelé. Le tapotement peut servir d’alternative au grattage qui ne fait qu’aggraver les démangeaisons. Apprenez à votre enfant à se caresser doucement avec la pulpe des doigts au lieu de se frictionner la peau.

Quand faut-il consulter un médecin

L’eczema bebe est une maladie qui n’engage ni le pronostic vital ni fonctionnel. Toutefois, il est conseillé de consulter un médecin généraliste ou un pédiatre lors des premières poussées. Il est également possible de recourir directement à un dermatologue en cas de doute. Il vérifie qu’il s’agit véritablement d’une dermatite atopique et donnera ses recommandations sur la conduite à tenir. À l’issue de cette visite, le thérapeute prescrira de la cortisone et de crème émolliente pour hydrater la peau. En cas de nouvelle poussée, il suffit juste de renouveler par soi-même le traitement initial. En effet, il s’agit d’une maladie chronique qui apparaîtra souvent pendant l’enfance. Il faut tenir un calendrier sur les périodes d’éruptions cutanées. Ce tableau permettra à un médecin d’avoir une vue d’ensemble sur l’évolution de la pathologie. Il pourra ainsi adapter les soins et faire une suivie plus pointue. Il faut refaire une consultation si les lésions changent d’aspects ou si elles ne disparaissent pas rapidement après l’instauration du traitement. Il en va de même si de nouveaux symptômes comme la fièvre font leurs apparitions. À ce moment, une surinfection de l’eczéma est suspectée.

Trouver une pharmacie de garde à Strasbourg : Où s’informer ?
Acheter de l’huile de Tamanu directement en ligne