La kiné-respiratoire : impressionnante mais très efficace contre la bronchiolite

La bronchiolite est une maladie qui touche les adultes, les jeunes et les bébés. C’est une infection virale liée aux dysfonctionnements des bronchioles. La kinésithérapie respiratoire peut désencombrer des bouchons muqueux qui circulent dans le nez et dans tout l’appareil respiratoire, provoquant des gênes. L’efficacité à 100% de la kiné-respiratoire dépend du degré d’infection virale qui affecte l’adulte ou l’enfant. Par contre, sa fiabilité sur les nourrissons est plus que satisfaisante et est même conseillée.

Pourquoi faire appel à un kinésithérapeute ?

Pour commencer, vous devez consulter un médecin spécialiste ou général qui jugera si une séance de kinésithérapie est appropriée dans votre cas. Ce n’est qu’avec l’ordonnance de votre médecin traitant que vous pourrez vous rendre vous ou votre enfant chez un kinésithérapeute, vous pouvez consulter un moteur de recherche pour trouver un docteur compétent pour vous traiter.

Comment agit le kinésithérapeute ?

La kiné-respiratoire dispose des techniques qui lui sont propres. Ces méthodes sont basées sur le désencombrement bronchique, le clapping, le désencombrement des voies aériennes supérieures, l’accélération du flux expiratoire et la technique de la toux provoquée. Mais avant de choisir le procédé, il y a une analyse de la respiration du malade afin de déterminer la grandeur de son infection. Il n’est pas question d’une guérison soudaine et immédiate, mais, d’une amélioration positive de la respiration. Les gênes diminuent avec le rythme des séances avec le kinésithérapeute. Il se pourrait que la séance ne soit pas suffisant mais qu’un traitement se fasse en parallèle. Des conseils relatives aux hygiènes vous seront communiqués lors du traitement. Il faut les respecter à la lettre afin d’obtenir une guérison rapide et définitive.

Comment reconnaître les effets de la kiné-respiratoire ?

Vous pouvez suivre l’état de santé de votre malade en même temps que le kinésithérapeute. Les résultats se sentent dans la respiration, sur le volume de sécrétion expectorés et sur la fréquence de la respiration. En voyant par vous même son évolution vous pouvez en déduire l’utilité des séances. La kiné-respiratoire est utile, elle peut servir de traitement et d’aide à la difficulté liée à la respiration.

Emmener son nourrisson chez l’ostéopathe : bonne ou mauvaise idée ?
A quel âge emmener son enfant chez le dentiste pour la première fois ?